Les voitures électriques commencent à devenir de plus en plus populaires. Mais il y a un facteur qui endort les gens qui veulent une telle voiture, la soi-disant anxiété d’autonomie « l’angoisse d’autonomie ». La peur de manquer d’énergie avant d’arriver à destination est l’un des plus grands obstacles au choix des véhicules électriques.

Comment choisir une voiture électrique selon l’autonomie ?

Connaître l’autonomie du véhicule est important à des fins de planification. Différents modèles de voitures nécessitent des autonomies différentes, ou aussi loin que vous puissiez aller avec une seule charge sur la batterie. Si une voiture a moins d’autonomie que sa distance moyenne parcourue, ce véhicule n’a peut-être pas été un bon choix pour votre style de vie. Les véhicules électriques avec une plus grande autonomie ont tendance à être plus chers, il est donc important de tenir compte des habitudes d’utilisation lors de l’achat. Si vous avez tendance à parcourir de longues distances, une voiture à faible autonomie peut ne pas être le meilleur choix, au contraire, c’est le cas d’en rechercher une avec une plus grande autonomie. Un autre facteur important à prendre en compte lorsque vous envisagez d’acheter une voiture électrique est l’emplacement des bornes de recharge. Ils peuvent être un facteur limitant lorsqu’il s’agit de prendre votre voiture pour la recharger.

Facteurs affectant les performances d’une voiture électrique

Certains facteurs internes et externes peuvent influencer négativement l’autonomie des véhicules électriques. Voici une liste de certains facteurs pouvant altérer l’autonomie du véhicule :
Poids supplémentaire : le poids plus élevé sur le dessus des pneus offre une plus grande résistance par rapport au sol, ce qui conduit à une plus grande consommation d’énergie pour déplacer la voiture ;
Conduite offensive : plus la vitesse est élevée, plus l’énergie sera consommée, et si l’accélération est trop rapide ou le freinage brusque, il y aura aussi une plus grande dépense d’énergie ;
De forts courants de vent contraire : il n’est pas rare que les voitures passent des tests en soufflerie. Plus le véhicule est aérodynamique, moins il souffrira de traînée et moins d’énergie devra être utilisée pour se déplacer.